Quels moyens pour construire son site vitrine ?

Vous avez besoin de créer un site vitrine et vous êtes perdu dans la jungle des sites et des moyens : vous ne savez plus quoi choisir. Quelques minutes de lecture pour comprendre et faire un choix éclairé.

site en construction

Un CMS, kesako ? quel intérêt ?

Les moyens pour construire un site sont nombreux. On peut choisir de

  • Coder – ou faire coder ! directement en html, CSS, JavaScript et PHP, langues totalement incompréhensibles au non initié ! Voyez plutôt :
exemple de page codée en html
Exemple de code html

Dans ce cas, vous ne pourrez pas intervenir vous-même pour changer ne serait-ce qu’une image ou une information devenue obsolète. A chaque fois, vous devrez payer le développeur.

  • Choisir un CMS (système de gestion de contenu) : c’est un système de briques qui permet de construire un site sans écrire de code. Il en existe de nombreux, si nombreux qu’il est impossible de les citer tous. En voici quelques uns : WordPress, Wix, Prestashop, Drupal… mais aussi par des entreprises comme La Poste ou Google… Pour changer une image, il suffit d’un simple glisser/déposer. Plus besoin d’un développeur pour cela ! Vous serez autonome dans la gestion de votre site.

Construire son site avec un CMS

En général, on commence par installer le CMS souvent par un simple clic, on a alors un site de base comme une maison toute simple avec des murs bruts.maison en construction

Ensuite on y ajoute un thème, c’est un design préétabli qu’on choisit parmi une gamme de modèles. C’est comme si on choisissait pour sa maison l’option mur peinture ou papier peint, l’option sol en parquet ou en carrelage … On pourra ensuite personnaliser le design, choisir les couleurs par exemple.

Par ailleurs, on peut ajouter des fonctionnalités, comme un formulaire de contact, en intégrant des modules ou extensions comme si on ajoutait à notre maison des salles de bains, un bureau …

Toutes ces personnalisations sont plus ou moins poussées selon le CMS et le thème.

Dans certains CMS, on peut aussi ajouter des extensions de sauvegarde, de sécurité … comme si on dotait la maison d’un système de surveillance.

Spécialisé versus généraliste

  • Les CMS spécialisés sont centrés sur une profession ou un groupe de métier : l’avantage, c’est que le site est monté en très peu de temps, il est souvent très adapté à la cible visée mais les possibilités de personnalisation sont moindres, le design n’est pas toujours mis à la page et c’est un CMS propriétaire (voir le point suivant). Ils sont forcément moins connus puisque leur cible est restreinte.
  • Les CMS généralistes sont davantage connus, au moins pour certains comme WordPress ou Wix. Ils s’adressent à tous mais le temps de prise en main, au départ, est souvent plus long. En revanche, les personnalisations sont bien plus grandes et les possibilités d’évolutions aussi.

 

Propriétaire ou Open Source, il faut choisir !

  • Les CMS propriétaires, comme Wix, développés par une entreprise ou une agence qui en est propriétaire, propose un système qui leur est propre. En général, l’interface est très simple et vous ne faites pas la distinction entre hébergement (voir plus loin) et système de construction. Ce système attire de nombreux clients séduits par la simplicité et la rapidité de création.

En revanche, l’entreprise vous donne le droit de l’utiliser mais elle ne vous en donne pas la propriété. Migrer – déplacer – le site est donc très compliqué, par conséquent vous êtes à la merci d’un changement de politique, de tarif ou d’une disparition du propriétaire. Si vous voulez faire évoluer le site, vous serez contraint d’accepter les tarifs en vigueur. Nombreux sont ceux qui ont commencé avec un site gratuit et qui finissent par payer une somme non négligeable. Difficile ensuite de s’en extraire.

De plus, si vous optez pour une version gratuite, votre nom de domaine sera en monnomdedomaine.entreprise.com par exemple, donc pas très pro. Pour enlever le nom du propriétaire, il faudra payer. Pour enlever les pub, il faudra aussi payer. Pour ajouter des fonctionnalités, il faudra sans doute payer…
En ce qui concerne le support, c’est-à-dire le service technique qui peut vous sauver d’un problème insoluble, c’est un élément qui fait la différence car on en a tous besoin un jour où l’autre. Leur réactivité et leur clarté est un point à prendre en compte. Chez Wix, il est en anglais uniquement : le langage technique est déjà assez obscur et dans la langue de Shakespeare, cela peut être encore plus compliqué.

  • Les CMS Open Source, comme WordPress, ne dépendent pas d’un propriétaire : vous n’êtes donc pas lié. De plus, ils sont gratuits. On peut ensuite choisir des thèmes et des extensions gratuits : il y en a un très grand nombre avec de belles fonctionnalités. La difficulté essentielle est de décider du thème, tellement le choix est grand !
    On peut aussi préférer les thèmes ou extensions payants mais ce n’est pas indispensable.

En revanche, il faut prévoir un hébergeur : c’est l’entreprise qui vous loue un serveur, une partie d’un ordinateur sur lequel vous mettrez votre CMS. Vous aurez donc d’un côté l’hébergement, de l’autre le site. C’est un peu plus compliqué mais cela vous permet de ne pas être dépendant de votre hébergeur : si vous le souhaitez, vous pourrez en changer.

Ces CMS sont davantage attaqués puisque le code source est en libre accès : il faudra donc prévoir des extensions de sécurité et penser à faire les mises à jour.

En contrepartie, la communauté est grande et vous trouverez de l’aide en cas de problème. Et les possibilités d’évolution sont infinies ou presque. Votre projet pourra donc évoluer au cours du temps. Vous pourrez aussi changer le design quand il aura vieilli.

logo wordpress

La confusion fatale entre WordPress.com et WordPress.org

WordPress.com est un hébergeur spécialisé dans ce CMS : il peut être gratuit si vous acceptez un nom de domaine en monnomdedomaine.wordpress.com et si vous acceptez d’être bridé : on ne peut pas mettre n’importe quel thème ou extension. Personnellement, je ne l’utiliserais pas pour un site professionnel.

WordPress.org est le site où on trouve le code, la documentation… sur WordPress. Vous n’en aurez pas forcément besoin mais si vous cherchez par exemple la note et les commentaires d’une extension, c’est là qu’il faut aller.

Alors finalement, quel moyen pour construire son site vitrine ?

Votre projet est petit et n’est pas destiné à évoluer ? Vous avez peu de temps ou de budget et si vous acceptez d’être lié à une entreprise ? Choisissez un CMS propriétaire. Spécialisé ou pas, c’est à vous de voir.

Ou alors, vous prévoyez des évolutions ? Votre site comporte un certain nombre de fonctionnalités ? Vous voulez être libre ? Vous voulez pouvoir compter sur l’aide de la communauté ? Alors choisissez WordPress et dans ce cas, prenez un hébergeur indépendant comme OVH, 1&1 ou o2switch. Votre créativité n’aura pas de limite !

Et maintenant que la décision est prise, au travail ! Vous ne savez pas par où commencer ? Voyez ces conseils pour préparer votre site.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
porta. ultricies elementum ante. ut dictum quis