4 étapes pour être visible : comprendre la stratégie digitale

Être visible, c’est vital pour toutes les entreprises. Mais, avec tous les leviers possibles, il y a de quoi se perdre. Or, si on comprend bien la stratégie digitale de visibilité dans sa globalité, on est plus efficace : une infographie pour tout comprendre d’un coup d’œil et des explications pour rentrer davantage dans les détails.

infographie sur les 4 etapes pour être visible

Avant de commencer, on garde à l’esprit que les étapes ne se font pas nécessairement dans cet ordre. D’ailleurs on verra qu’il y a pas mal d’interactions entre elles. Et on retient qu’il ne faut pas utiliser tous les outils : à chacun de choisir les plus adaptés. Donc pas d’inquiétude devant le nombre !

1- Présenter son offre

Avant de vouloir être visible, il faut définir avec soin son offre et ses caractéristiques. Puis il faut pouvoir mettre ses éléments « en vitrine » pour que les futurs clients puissent trouver tous les renseignements utiles. Il faut aussi parler de ce qui fera la différence par rapport aux concurrents.

Et pour bien mettre en valeur son offre, un site internet est une nécessité : il permet de développer sa présentation, de mettre en valeur son service ou produit dans le langage de sa cible. Il permet aussi de rassurer, d’expliquer, de montrer des témoignages, de donner envie … Bref, il offre un cadre idéal pour un bon démarrage à condition d’être de qualité, bien-sûr ! Si vous avez besoin de faire un check-up, lisez cet article.

Cette étape est cruciale. Il faudra y revenir régulièrement pour apporter encore plus d’éléments comme les témoignages clients, par exemple. Il faudra aussi suivre les évolutions de votre activité.

Un site c’est trop compliqué, une page Facebook c’est mieux ?

Certains préfèrent une page Facebook plutôt qu’un site : l’avantage, c’est que c’est bien plus rapide à mettre en place et c’est totalement gratuit. En revanche, cette page est assez limitée en termes de marketing. Elle est aussi totalement dépendante de l’algorithme de ce réseau. Par exemple, Facebook a changé brutalement son algorithme en janvier 2018 : cela a été mauvais pour la visibilité des pages envers le public. La visibilité de cette page ne pourra donc jamais être maitrisée : elle n’est pas à l’abri d’un changement de politique.

augmenter ma notoriété

2- Augmenter sa notoriété

Il s’agit dans cette étape de se positionner en expert de sa discipline. Pour cela, on peut utiliser les réseaux sociaux. On choisira d’abord quelques réseaux adaptés à sa cible : 2 ou 3 au maximum pour avoir le temps d’être suffisamment présent. Ensuite, il faudra publier du contenu intéressant pour sa cible, partager des articles, participer aux commentaires en particulier sur ses propres articles.

Au début, cela peut paraitre intimidant. Mais avec du conseil pour démarrer et de bonnes habitudes, ce n’est pas compliqué. Vous avez besoin d’inspiration : découvrez comment Sébastien est devenu visible !

On peut aussi profiter des avantages d’un blog lié à son site, en particulier écrire des articles de fond sur sa discipline. Il faudra écrire un long contenu – au moins 1 000 mots ou plutôt 1 500 ou 2 000 – intéressant pour sa cible et dans un ton adapté. On peut aussi relayer des actualités : ce type de contenu peut être intéressant pour sa cible. En revanche, l’intérêt est moindre pour le blog puisque ce contenu sera vite périmé. Il est donc à réserver pour les activités très liées à l’actualité. Pour les autres, on pourra relayer ce type de contenu directement sur les réseaux sociaux.

Et l’humain dans tout ça ?

Pour développer sa notoriété, il ne faut pas négliger les rencontres réelles : une vraie rencontre a bien davantage d’impact qu’une connaissance uniquement virtuelle. L’un n’empêche pas l’autre, d’ailleurs. Finalement, les réseaux sociaux permettent de nourrir une relation avec des contacts plus fréquents. Mais un déjeuner ou une rencontre réelle permet d’approfondir la relation, de se connaitre vraiment pour envisager une collaboration ou un partenariat par exemple.

Autre levier efficace pour se positionner en expert : donner une conférence ! Cela dit, cela peut être impressionnant.  Certains s’y sentiront d’emblée à l’aise. D’autres devront sans doute développer des compétences en plus pour réaliser l’exercice en toute sérénité.

augmenter mes visiteurs

3- Augmenter son trafic

Si on est reconnu comme expert et qu’on a un site bien fait mais que personne ne vient le voir, cela n’a aucune utilité. Il faut donc faire venir des visiteurs sur son site. Pour cela, on utilise le référencement naturel ou payant :  le référencement, c’est l’art d’apparaitre le plus haut possible dans les résultats de recherche. Le référencement payant utilise les annonces payantes de Google ou de Bing ou… Votre annonce apparaitra immédiatement mais dès l’arrêt de la publicité, vous disparaitrez tout aussi immédiatement.

Avec le référencement naturel (donc non payant), le travail se fera sur du moyen terme : les résultats mettront plus de temps à venir mais resteront davantage. Il faut bien savoir que le référencement est plus ou moins facile selon la concurrence que vous avez. D’autre part, le référencement est lié à votre première étape : si votre site est de qualité et si votre page répond vraiment à la question de l’internaute, il restera plus longtemps sur votre site, améliorant ainsi le référencement.

Des clés et du contenu

Le référencement est un travail basé sur les mots-clés : ce sont les groupes de mots que taperait un internaute pour trouver votre page. La recherche des mots-clés devrait se faire dans l’idéal dès l’étape 1. En pratique, au départ, on n’en a pas toujours les moyens ou le temps ou l’accès….

Le référencement est aussi lié à votre contenu : le blog est donc un élément important pour faciliter la multiplication de contenu. C’est aussi intéressant pour faire venir des visiteurs : lors de la publication d’un nouvel article, vous le relayez sur les réseaux sociaux. Vous ferez ainsi venir du trafic supplémentaire, un trafic a priori intéressé par le contenu, donc qui restera un moment sur votre site.

Mais tout est lié !

Augmenter le trafic sur le site, c’est aussi un moyen d’augmenter sa notoriété (étape 2). On voit que la stratégie est vraiment globale et que tout est lié ! D’ailleurs, pour augmenter son référencement naturel, il faut obtenir des liens vers son site sur d’autres sites bien choisis. C’est d’autant plus facile que l’on est déjà reconnu comme expert (étape2) …

Pour cette étape liée à l’augmentation de trafic, on aura tout intérêt à mettre en place un outil d’analyse du site : il permet de mesurer les résultats des actions en termes de trafic. Il permet aussi de voir si le trafic est qualifié : c’est l’objet de l’étape 4.

augmenter mes prospects

4- Augmenter ses prospects

Ici, on va se concentrer sur les visiteurs les plus intéressants, ceux qui sont intéressés par votre offre et qui seraient prêts à l’acheter. On se rapproche donc des « clients » et donc de votre chiffre d’affaires.

On veut donc attirer des prospects qualifiés. Pourquoi qualifiés ? si vous faites venir sur votre site tous vos amis, ce sera peut-être très sympa. Mais a priori ils n’achèteront pas, ou alors une fois, pour vous faire plaisir. Et si vous attirez des gens intéressés uniquement par votre offre gratuite (si vous en avez une), ils ne seront a priori pas prêts à vous acheter votre offre. Donc pas de clients, pas de chiffre d’affaires. Que ce soit sur votre site ou sur votre page Facebook, la question n’est pas tant : combien vous avez de visiteurs ou followers mais bien plutôt combien vous avez de prospects qualifiés dans vos listes. Par conséquent, la bataille des chiffres n’est pas forcément la bonne – et c’est une ancienne prof de maths qui parle !

De la mesure !

Pour comprendre votre trafic et améliorer sa qualité, l’outil d’analyse mis en place pour l’étape 3 est d’une grande utilité. Vous pourrez en particulier surveiller le temps moyen passé sur votre site et le taux de rebond. Pour le e-commerce, les outils d’analyse sont encore plus intéressants car ils vous apporteront des données comme le chiffre d’affaires, le panier moyen… Eh oui, les chiffres, c’est quand même utile !

Si, dès l’étape 1, vous avez bien mis en valeur votre offre et si vous l’avez présenté comme une problématique de votre cible, vous attirez de fait déjà des prospects. Encore une fois tout est lié.

Pour augmenter vos prospects, vous pouvez mettre en place une newsletter pour les convaincre davantage. Pour motiver vos visiteurs à s’inscrire à votre newsletter, vous pouvez concevoir un livre blanc, un ebook gratuit avec du contenu intéressant pour votre cible.

Et des outils !

Vous pouvez utiliser une landing page pour attirer précisément une certaine cible sur une offre hyper adaptée. Vous pouvez mettre en place un défi de groupe ou des webinaires ou encore un groupe privé.

Conclusion

Il faut, bien-sûr, choisir les outils adaptés parmi tous les possibles, sans quoi vous n’auriez plus de temps pour travailler et faire du chiffre d’affaires ! Cette infographie n’est là que pour vous donner des idées et replacer chaque outil dans la perspective globale de la visibilité d’entreprise. A chacun de faire son choix.

Et vous, où en êtes-vous ? Vous êtes satisfait de votre visibilité ? Vous voulez la booster ? Vous démarrez votre activité ?

Faites un bilan, puis choisissez des objectifs et enfin mettez en place un plan d’action ! La visibilité d’une entreprise, c’est son développement !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
vel, id neque. consectetur venenatis, lectus Aliquam