Les 3 principaux leviers de la visibilité Web

Vous savez que si vous augmentez votre visibilité Web, vous développerez votre chiffre d’affaire car la visibilité peut vraiment apporter des clients. Oui mais comment procéder ? La communication digitale peut faire appel à tellement d’outils qu’il y a de quoi se perdre. Zoom sur les 3 leviers principaux pour vous permettre de faire un bilan sur votre stratégie.

Les 3 principaux leviers de la visibilité Web

Levier de base : le site internet

Le premier levier de la visibilité est un élément de présentation : avant même d’être visible, il faut préparer le terrain : quand vous recevrez des visiteurs, votre « chez-vous » devra être prêt à les accueillir et à les convertir. Et votre « chez-vous », c’est votre site Internet. En effet, c’est là où vous pouvez présenter vos services en détails et c’est le seul endroit du Web dont vous maitrisez vraiment les contenus . Alors, comment bien préparer son site ?

En premier lieu, votre site doit être de qualité : les éléments essentiels sont-ils visibles ?  Y a-t-il un favicon ? le site est-il fait pour l’utilisateur ? est-il sécurisé? responsive ? RGPD compatible ? … Vérifiez tout !

Priorité au client

Ensuite votre site doit être tourné client. Pensez aux vendeurs que vous avez croisés : un bon vendeur n’est pas celui qui parle beaucoup, c’est celui qui sait écouter et qui répond vraiment à votre question/problème.  Le visiteur qui fait partie de votre cible doit donc se sentir reconnu dans sa problématique et rassuré. Comment procéder ? D’abord éviter un site en grande partie ou entièrement tourné sur le « Je » : Je suis…  Je fais… Je propose…. Sur votre site, l’utilisateur ne vient pas vous voir, il vient trouver des réponses à ses questions et peut-être des services utiles pour lui. Premières questions qu’il se pose : suis-je dans la cible ? quel problème sera résolu ? Vous devez donc y répondre très vite. Idéalement au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire la partie visible quand on ouvre la page sans faire d’autre action.

sac d'argent

Et pensez business !

Enfin, vous n’êtes pas là pour la beauté du geste mais pour développer votre business. Votre cible doit donc être poussée à l’achat. Et on peut le faire en douceur et subtilité, sans agressivité : le marketing peut aussi être humain et bienveillant. Il y a des éléments efficaces mais aussi tournés client. Par exemple, les témoignages : recueillir des témoignages de vos clients précédents et les mettre sur votre site en regard de l’offre de service que vous proposez, cela permet à votre visiteur de se projeter dans la résolution de sa problématique et de comprendre si votre solution peut lui correspondre. Cela fait partie des éléments rassurants.

Je parle ici bien-sûr de vrais témoignages de vrais clients : d’abord, l’authenticité et l’honnêteté, c’est un tout. Et puis, un vrai témoignage donne bien plus d’impact : c’est écrit avec les mots de vos clients.

Autre élément de marketing à utiliser sans hésiter : les boutons d’appel à l’action ou CTA pour call to action. On pousse le visiteur à cliquer sur ce lien pour réaliser une action particulière comme s’inscrire à une newsletter, vous contacter, demander un devis… Ces boutons ont un intérêt évident pour vous : vous incitez l’internaute à réaliser votre objectif. Mais ils ont aussi un intérêt pour le visiteur : il n’a pas besoin de chercher quoi faire si votre service l’intéresse, son parcours est fléché, il gagne du temps.

Il faudra donc des CTA qui se voient, sans être forcément rouge vif mais dans le ton de votre site. Au survol, il doit y avoir un effet pour encore attirer l’œil, comme un grossissement par exemple ou une inversion de couleur.

Par exemple, ces 2 boutons : survolez-les pour voir un effet !

Levier aimant : le SEO

Le SEO ou référencement naturel, c’est l’art d’apparaitre le plus haut possible dans les résultats gratuits de recherche. Il se travaille sur plusieurs niveaux :

Le pivot technique

Il y a toute une partie technique : d’abord sur le site entier, comme la vitesse de chargement, l’adaptativité aux différentes tailles d’écran, une version principale du nom de domaine, des redirections éventuelles, des contenus dupliqués… Et puis des éléments plus ponctuels comme les métadescriptions et les titres SEO des pages, l’architecture cohérente des titres et sous-titres (h1, h2…), l’utilisation optimale des mots clés, la taille, le poids et le texte alternatif des images…

Cette partie technique peut être difficile à faire pour un entrepreneur : il faut avoir le temps et les compétences. Il peut être judicieux de faire appel à un spécialiste ou, dans le cas d’un site WordPress simple, de suivre une formation dédiée.

cible SEO

Créativité et rigueur pour les mots-clés

Autre élément du SEO : la recherche de mots-clés. Idéalement, cette étude devrait se faire avant de faire le site pour optimiser directement les contenus sur les mots-clés retenus. Dans la réalité, il est rare d’avoir les compétences ou le budget pour le faire avant même de démarrer son activité. Et puis nos activités parfois se transforment : il faut donc refaire des recherches de mots-clés régulièrement, d’autant que les opportunités évoluent elles aussi.

Pour trouver vos mots-clés ou expressions-clés, il faut chercher toutes les expressions utilisées par vos prospects qualifiés pour parler de votre métier ou de leur problématique. Puis on mesure le volume de recherche et la concurrence de chacun d’eux. Et enfin, on définit ceux qui offrent la meilleure opportunité : un volume de recherche suffisant avec une concurrence faible sur des mots-clés prouvant le trafic qualifié. Encore une fois, il faut avoir le temps et les compétences pour le faire, ou bien il faut faire appel à un prestataire.

Et de la patience pour le contenu et les liens

Il faut ensuite produire du contenu réguliérement, écrire des articles en rapport avec les mots-clés choisis. Cela constituera des éléments nouveaux sur le site, et la nouveauté, c’est bon pour le SEO. Mais vous pourrez aussi attirer des visiteurs vers cet article de votre site, ce qui augmente le trafic : encore un bon point pour le SEO. Pour attirer un maximum de personnes, écrivez des articles au contenu original, en rapport direct avec la problématique de votre cible.

La dernière étape, plus longue et compliquée, consiste à obtenir des liens vers son site. On peut penser aux annuaires locaux ou professionnels. Ensuite, c’est en augmentant votre notoriété et en multipliant les rencontres que vous arriverez à obtenir les liens vers votre site, en particulier vers un de vos articles.

réseaux sociaux

Levier exposition : les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont parfaits pour multiplier les expositions de votre marque. Et si vos services sont à destination des entreprises, LinkedIn est le réseau idéal.

Si vous n’êtes pas encore à l’aise sur les réseaux sociaux, rappelez-vous que tout le monde a un jour fait ses débuts. Commencez par une marche, puis une autre… pour ne pas vous décourager. Observez ce que font les autres. Vous pouvez aussi vous faire accompagner pour gagner du temps et de la sérénité.

Le profil pour commencer

Commencez d’abord optimiser votre profil, pour le rendre cohérent avec votre site. Si vous voulez faire des affaire grâce à LinkedIn, vous devez le faire savoir. Votre profil doit donc être orienté client, tout comme votre site. Pas de termes incompréhensibles pour vos cibles mais plutôt des éléments qui donnent l’essentiel : votre offre et votre cible.  N’oubliez pas de remplir vos expériences et de demander des recommandations à vos clients.

Puis le réseau

Ensuite vous allez développer votre réseau vers votre cible. Entrez aussi dans des groupes concentrant vos cibles. Votre fil d’actualité va alors se remplir des publications ou interactions de vos cibles : vous allez pouvoir vous renseigner sur eux, suivre leur actualité et leur problématique. Ce sera une mine d’informations pour vous.

Élargissez aussi vos contacts aux partenaires potentiels. Ne les négligez pas : ce sont les professionnels qui travaillent avec la même cible sans être vos concurrents, comme un photographe de mariage avec un traiteur de mariage.

Et l’interaction !

Pour augmenter votre notoriété, il va falloir passer à l’action : likez et commentez ! Et partagez des articles intéressants votre cible, toujours avec une phrase d’introduction pour donner votre éclairage personnel. N’hésitez pas à répondre aux questions dans votre domaine : c’est en donnant qu’on reçoit le plus.

Passez ensuite au niveau supérieur en écrivant des articles : ou bien des articles courts sur LinkedIn directement ou bien des articles plus longs sur votre blog que vous relayez sur les réseaux sociaux. Pourquoi cette différence ? Sur les réseaux sociaux, vos posts seront vite engloutis, ils vont donc disparaitre. En revanche, sur votre blog, les articles vont restés et vous pourrez même les relayer à nouveau sur les réseaux si le contenu est toujours d’actualité.

Le problème, c’est que toutes ces actions sont chronophages ! Rassurez-vous : au bout d’un moment, vous irez plus vite car vous serez plus efficace. Mais aussi, plus votre cercle sera grand et intéressant, plus votre fil d’actualité sera intéressant. Et pour gagner du temps, n’hésitez pas à utiliser différents outils pour trouver facilement du contenu à partager, pour programmer vos publications…

Conclusion

Et vous ? où en êtes-vous sur ces 3 leviers ?

  • Votre site est-il efficace ? Est-il tourné client ? Pousse-t-il à l’achat ? Et d’ailleurs, est-il à jour ?
  • Le SEO, ça vous dit quelque chose ? Votre site a-t-il été optimisé ? Le surveillez-vous régulièrement ? Avez-vous cherché des mots-clés avec opportunité raisonnable ? Produisez-vous du contenu ? Pensez-vous à vos liens entrants ? Avez-vous des outils pour mesurer le trafic ? Ce sera le sujet du prochain article. Abonnez-vous !
  • Et les réseaux sociaux ? votre profil est-il à jour ? Vos contacts sont-ils intéressants ? Etes-vous actifs ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu
leo. luctus eleifend dapibus at in Sed